Warriors vs. Raptors, match 2: ajustements pour Toronto


Les gens n’appellent pas pour rien le premier jeu d’une série de «jeux de détente».

Maintenant que les Golden State Warriors et les Raptors de Toronto ont joué, voici les ajustements. J’ai eu l’occasion de parler une nouvelle fois à Dylan Litman, du blog Raptor, à propos des ajustements apportés au jeu 2. Voici ses réponses.

GSOM: La défense des Raptors piégée Stephen Curry dur et souvent. Cela a semblé fonctionner jusqu’à la seconde moitié, quand il a marqué 21 points sur un tir de 5 contre 8. Quels ajustements l’entraîneur peut-il faire pour contrer un ballon Curry qui peut attaquer le dribble?

Dylan: Steph est une tâche défensive incroyablement difficile pour n’importe quel joueur. Quand il n’a pas le ballon, vous pouvez le voir courir sur les écrans comme un fou calculé, attendant patiemment un peu de place et une voie de dépassement. Une fois son défenseur éliminé, Steph lancera sans effort un trois, ce qui incitera tous les joueurs adverses sur le terrain à gémir simultanément. Contre Golden State, vous devez jouer une défense stellaire pendant 24 secondes à chaque chronomètre. Si vous glissez un instant, Steph ou Klay vous punira.

Lorsque Curry a le ballon, il est glissant, rusé et adepte des fautes. Il a tiré 14 lancers francs [in Game 1]et je m’attends à ce que cette tendance se poursuive. En tant que porteur de balle dans les situations de pick and roll, Steph positionne son corps près de l’écran de contrôle alors qu’il conduit, rendant difficile pour son défenseur de le coller. Parce qu’il est un tireur de talent, son principal défenseur doit se cacher sous l’écran. Bien trop souvent lors du dernier match, les gros joueurs qui ont opté pour Curry étaient hors de position et arrivaient trop tard. Dans de telles situations, Curry dépasse le défenseur beaucoup plus grand (et moins mobile), revient à la ligne des trois points pour une tentative faiblement contestée ou commet une faute de tir. Au prochain match, Nurse devra soit veiller à ce que ses gros hommes soient plus disciplinés avant d’arriver à ces endroits avant Curry, soit les laisser prendre du recul pour empêcher les lecteurs tout en encourageant la défense des faibles pour un autre gardien.

GSOM: Pascal Siakam était la différence dans le jeu 1. Quel autre rapace que Kawhi pensez-vous avoir un impact dans le jeu 2? Y at-il un autre facteur X sur le banc?

Dylan: Je pensais que Norman Powell avait joué relativement bien au dernier match avant d’être viré, pour ne plus jamais être revu. Patrick McCaw a complété son procès-verbal avec un certain succès en proposant trois points opportuns, mais pas beaucoup plus. Nick Nurse a mentionné avant le match qu’il allait étendre la rotation pour avoir une idée de ce que chaque joueur peut apporter à la table de la série, et il a tenu parole.

Je crois comprendre que McCaw est probablement plus à l’aise face à son ancienne équipe, car il est probablement au courant des jeux qu’ils jouent et des compteurs qu’il pourrait utiliser. Néanmoins, je pense que Norm mérite plus de minutes d’avance. Lorsque notre offensive s’interrompt inévitablement au cours de cette série, Norm peut être un bon gars d’énergie qui conduit jusqu’au bord (la finition est une autre histoire) et a montré une propension à frapper les trois occasionnellement à un rythme décent. Si OG Anunoby était en forme, je dirais qu’il pourrait aussi être un facteur X dans les alignements de petites balles. Cela dépend vraiment de son conditionnement, qui est inconnu à ce stade, ainsi que de son état d’esprit – il n’a pas disputé de match éliminatoire depuis plus d’un an.

GSOM: Marc Gasol bien joué contre Jordan Bell. Il a également profité de l’apparence épurée que les Warriors ont abandonnée, sans parler de l’explosion des opportunités de pick and roll. L’infirmière devrait-elle continuer à commencer Gasol au centre ou devrait-il mettre Siakam Là? Si les Raptors placent Siakam au 5, quelle dimension apportera-t-il aux Raptors de manière offensive? Défensivement?

Dylan: L’infirmière devrait continuer à commencer Gasol, surtout s’il est gardé de la même manière que lors du dernier match. Les Warriors ont choisi de le laisser ouvert pendant presque toute la première moitié, ce qui a stimulé sa confiance pour le reste de la partie. En seconde période, je pensais que les Warriors (ou plus précisément Jordan Bell) avaient mieux réussi à fermer leurs sauteurs. Malheureusement pour Golden State, Marc était déjà dans le rythme; il a continué à frapper ses cavaliers même en cas de contestation.

Si Siakam devait voir quelques minutes à 5, je suppose que ce serait pour contrer une formation plus petite de Golden State. Avec un alignement de Lowry-Green-Powell-Kawhi-Siakam, je m’attendais à voir la balle se balancer constamment, avec de nombreux coupeurs et des joueurs sortant de l’écran pour obtenir des regards ouverts du plus profond. Défensivement, la longueur collective, l’athlétisme et le QI de cette formation peuvent donner des ennuis aux Warriors. Cependant, je parie que nous ne voyons pas une tonne de small-ball sans OG Anunoby. En théorie, il échangeait contre Norm afin de donner une taille supplémentaire à une équipe qui avait désespérément besoin de travailler sur son rebond. Les Raptors ont accordé neuf rebonds offensifs, ce qui leur donnait 20 points de chance en plus pour le dernier match des Warriors. Cependant, comme je l’ai mentionné plus tôt, le conditionnement et la sensibilisation de OG risquent de s’en prendre à la vitesse de la partie. Je ne peux donc pas prédire exactement comment il se comportera dans une formation rapide de petites balles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *