TROIS MAISONS a une histoire incroyable, mais est un peu embourbé – GeekTyrant


Fire Emblem: Trois maisons est un grand jeu. J’ai passé plus de 20 heures à jouer et je viens de terminer la première de ce que je suppose être en trois parties. Et ce n’est qu’un des quatre scénarios. C’est la deuxième fois que je joue à un jeu Fire Emblem, le premier étant Fire Emblem: Awakening pour la 3DS. Trois maisons est plus grand à tous points de vue et je suis époustouflé. Avant de plonger, je dirai que j’ai choisi la maison Black Eagle dirigée par Edelgard.

Commençons par certaines des choses que j’adore Trois maisons. J’adore le fait qu’il y ait quatre scénarios différents. Cela signifie qu’il y a suffisamment de place pour 4 playthroughs. La rejouabilité est toujours un facteur important pour moi. Deuxièmement, la conception de nombreux personnages était vraiment cool. Troisièmement, c’est un système de combat tactique fantastique. De plus, j’aime le fait que vous puissiez faire certaines choses en dehors de la bataille, comme interagir avec des PNJ, aller à la pêche, faire la cuisine, etc. De plus, j’apprécie vraiment le fait que vous puissiez jouer au jeu en mode Casual ou Classique. En mode classique, vos unités subiront une mort permanente et mourront si elles sont tuées au combat, mais en mode occasionnel, les personnages sont simplement exclus pour le reste du combat. J’ai joué en casual.

La meilleure partie de Trois maisonC’est l’histoire cependant. Bien sûr, je n’ai joué qu’à peu près 1/3 de l’histoire, mais l’histoire a été incroyablement gérée. C’est très engageant et vous fait aspirer. En fait, la belle histoire m’amène à mon premier con de Trois maisons. Il se passe trop de choses entre les missions de l’histoire. Vous avez environ quatre semaines entre les missions de scénario, ce qui signifie que vous avez jusqu’à quatre instances d’exploration, de séminaire, de batailles et de repos en plus de plusieurs instances d’instructions pour vos étudiants, sans parler des conversations aléatoires et des événements qui apparaissent. Cela laisse beaucoup de temps entre chaque récit, ce qui peut être assez ennuyant. Vous pouvez ignorer la plupart de ces événements ou même en paramétrer certains sur Auto, mais j’ai l’impression que vous manquez une bonne partie du jeu. De plus, j’ai honnêtement le sentiment que l’option séminaire est plutôt inutile. Je l’ai utilisé une fois, peut-être deux fois, et d’après les chiffres que je voyais via la fonctionnalité en ligne, presque personne ne l’utilisait. C’est peut-être parce que j’ai joué à Casual au lieu de Classic, mais lors de combats et d’instructions hebdomadaires, j’ai trouvé qu’il n’était pas vraiment nécessaire d’utiliser les séminaires pour renforcer les spécialités des armes.

Le problème numéro deux était que j’avais le sentiment que les graphismes auraient pu être meilleurs. Certains des contours semblaient légèrement agités en matière d’animation et certaines textures semblaient un peu plus pixellisées qu’elles ne l’auraient dû être. Je vais regrouper mon prochain grief ici, car il s’agit d’une sorte de connexion, mais j’aimerais bien qu’il y ait un peu de personnalisation. Comme je l’ai mentionné plus tôt, j’aime beaucoup la conception des personnages, mais j’aimerais que vous puissiez changer l’apparence du personnage principal, même s’il ne s’agissait que de la coupe de cheveux. Aussi, j’aimerais vraiment que vous puissiez changer de vêtements pendant les parties du match qui ne sont pas au combat. Je n’ai pas aimé la tenue du protagoniste masculin.

Global, Fire Emblem: Trois maisons est un très bon jeu. Il y a des moments plus lents qui peuvent être un peu ennuyeux, mais l’histoire est très bonne et en vaut la peine. Si vous n’aimez pas les jeux de stratégie tactiques, trouvez les cinématiques en ligne. Il est maintenant disponible sur le commutateur Nintendo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *