Le gardien Jack Campbell en fait un anniversaire pour la victoire des Kings contre les Golden Knights


Même avant jeudi soir, la T-Mobile Arena était devenue l’un des endroits préférés de Jack Campbell pour jouer.

Le 27 février 2018, le gardien des Kings a effectué 41 arrêts contre les Golden Knights de Vegas pour remporter sa première victoire dans la LNH. Le jour du Nouvel An la saison dernière, il est revenu d’une absence pour blessure de près de deux mois pour poster un joyau de 46 arrêts.

"C’est assez amusant de jouer ici, d’être dans cette ville", a déclaré Campbell. "Les fans qu’ils ont, l’équipe qu’ils ont, vous n’avez pas besoin d’essayer de vous énerver."

C’était encore évident jeudi. Dans la victoire de 5-2 des Kings contre les Golden Knights, leader de la division Pacifique, Campbell a célébré son 28e anniversaire avec une autre performance exceptionnelle.

Il avait une avance de 4-0 au début, puis s’est tenu sur la tête dans la dernière ligne droite, enregistrant un record de la saison de 44 arrêts, ce qui est incontestablement le meilleur résultat de la saison des Kings.

"La rondelle le frapperait et il serait juste calmé après cela", a déclaré l’entraîneur Todd McLellan. "Trouver les ordures et rester devant."

11e choix au total des Stars de Dallas en 2010, Campbell a joué comme l’un des meilleurs gardiens de but de la ligue lors de sa première campagne complète dans la LNH la saison dernière. Le gardien de but allongé de 6 pieds 2 pouces et 197 livres s’est classé troisième en pourcentage d’arrêts (0,928) et cinquième en moyenne de buts alloués (2,30). Cette intersaison, il a signé une prolongation de 3,3 millions de dollars sur deux ans. Au camp d’entraînement, McLellan a été interrogé à plusieurs reprises sur la façon dont il gérerait un tandem de gardiens ostensiblement égal.

Mais plutôt que de consolider son statut en tant qu’un des meilleurs joueurs de la ligue cette saison, Campbell a eu du mal à reproduire les chiffres stellaires de la saison dernière. En entrant jeudi, son pourcentage d’arrêts avait chuté de plus de 30 points par rapport à l’an dernier (0,894) alors que sa moyenne de buts allés avait grimpé à 2,92. En 15 départs, il a eu autant de matchs avec quatre buts ou plus alloués qu’il en a fait deux ou moins.

Après avoir entamé la majorité des matchs des Kings pour lesquels il était en bonne santé en 2018-2019, il a retrouvé un rôle décisif en deuxième chaîne derrière Jonathan Quick, qui a presque deux fois plus de départs que Campbell cette saison.

La forme de Campbell, selon lui, était restée nette. "Honnêtement, j’ai l’impression d’avoir joué mon jeu à peu près tous les matchs cette saison", a-t-il déclaré. Mais au lieu de prendre feu, il était aux prises avec la frustration.

«Je m’attends à aider cette équipe à gagner des matchs, pas seulement à participer aux matchs», a déclaré Campbell à la suite d’une défaite de 4-3 contre les Flames de Calgary le mois dernier, après quoi il a été particulièrement dur avec lui-même. «Toute la saison, j’ai l’impression que nous avons été assez résistants, sans abandonner. Mais ce n’est tout simplement pas acceptable de renoncer à quatre buts. »

La performance de jeudi a été un plaisir. Dans le deuxième match consécutif, les Kings se sont refroidis après leur quartet de buts en période d’ouverture – une paire de tirs au but d’Alec Martinez et Ben Hutton, un tordeur de la machine à sous de Tyler Toffoli et un tap-in de portée d’Adrian Kempe 3,7 secondes avant l’entracte.

Dans le deuxième, ils ont été battus 24-3, deux se faufilant devant Campbell en 56 secondes. Dans le troisième, ils étaient à nouveau sur leurs talons jusqu’à ce que Kempe cloue un but d’assurance dans les dernières secondes.

Mais Campbell a été l’égaliseur, réalisant plusieurs arrêts tentaculaires et des refus à bout portant pour mettre fin au dérapage de trois matchs de l’équipe.

"Ce soir, ça a fière allure sur le papier, j’ai l’impression que ce fut l’une de mes meilleures performances", a déclaré Campbell. "Mais j’ai l’impression qu’il y a eu des performances que j’aime mieux [in which] mes chiffres étaient bien pires. "

McLellan a fait écho à une déclaration similaire, rejetant l’idée que son gardien de but avait besoin d’un regain de confiance. Jeudi, selon son entraîneur, ce n’était qu’un de ces matchs spéciaux où tout s’est réuni.

"Les chiffres sont des chiffres", a déclaré McLellan. "Je ne sais pas s’il doit changer quoi que ce soit. Il a bien joué et il doit juste continuer à s’améliorer. »