La plate-forme 5G annule les bénéfices du fabricant 'Angry Birds' Rovio


HELSINKI – Le bénéfice trimestriel du fabricant "Angry Birds" Rovio Entertainment a chuté de 96%, la société de jeux mobiles ayant été frappée par l’adoption plus lente que prévu de sa plate-forme de jeux 5G Hatch et des coûts de marketing plus élevés.

Les actions de la société finlandaise ont chuté de 22% au début de mercredi, après avoir déclaré qu’elle évaluait des "alternatives stratégiques" pour Hatch, tout en cherchant également à réaliser des économies annuelles de 6 millions d’euros (6,6 millions de dollars) pour l’unité détenue à 80%.

Il n’a pas précisé quelles pourraient être ces alternatives, mais a déclaré qu’il prévoyait de déplacer l’accent de l’unité sur Hatch Kids, un service d’abonnement et de streaming pour les enfants et les familles.

Rovio, cherchant des moyens de s’appuyer sur le succès de la série de jeux "Angry Birds", âgée de 10 ans, a déclaré que la concurrence dans le streaming de jeux s’était intensifiée à l’échelle mondiale tandis que le déploiement des réseaux et appareils 5G avait été plus lent que prévu.

L’année dernière, la société a ouvert Hatch à l’investissement extérieur, mais mercredi elle a clôturé la levée de fonds sans annoncer de nouveaux investisseurs.

Le résultat d’exploitation ajusté du quatrième trimestre a chuté à 200 000 euros (220 000 dollars), contre 5,3 millions d’euros un an plus tôt, tandis que les ventes ont baissé de 1,4% à 71,6 millions d’euros.

Les revenus des jeux et les réservations brutes ont tous deux atteint de nouveaux records, à 66,7 millions d’euros et 67,0 millions d’euros, respectivement.

Mais les soi-disant coûts d’acquisition d’utilisateurs, tels que le coût d’affichage des jeux bien en vue dans les boutiques d’applications, ont bondi de 18% à 27,5 millions d’euros, soit 41,3% des revenus des jeux pour le trimestre.

La société a déclaré que les coûts d’acquisition avaient été jusqu’à présent moins élevés cette année, ce qui, conjugué aux économies de coûts prévues chez Hatch, devrait conduire à une amélioration du résultat opérationnel ajusté en 2020. Il n’a pas donné de prévisions de revenus pour cette année.

Rovio a proposé un dividende de 0,09 euro par action, similaire à l’année dernière.

(Reportage par Anne Kauranen, édité par Louise Heavens et Mark Potter)