Je ne peux pas m’empêcher d’être un imbécile téméraire dans Fire Emblem: Awakening


J’ai passé la majeure partie de la semaine dernière à me sentir incroyablement excité Fire Emblem: Trois maisons, l’un des rares jeux que j’ai le plus envie de jouer cet été. Chaque fois que je me sens excité à l’idée de jouer à un nouveau jeu, une des choses que j’ai tendance à faire est de revenir en arrière et de rejouer à d’anciens jeux de la même série. Cela signifie que je revisite mon ancien Fire Emblem: Awakening économisez et laissez-moi vous dire: je suis à peu près sûr que j’ai été mauvais à ce match.

Tout d’abord, vous devriez savoir que je suis venu à Emblème du feu extrêmement tard. je suis entré dans Éveil après avoir déconné avec Héros de l’emblème du feu quand il est tombé sur le mobile au début de 2017. (La Nintendo 3DS était aussi quelque chose dans lequel je me suis mis extrêmement tard.) Avant cela, les jeux de stratégie ne faisaient qu’une partie occasionnelle de mon régime de jeu. Certains Folie militaire ici, certains XCOM: ennemi inconnu Là.

C’est moi qui cherche des excuses pour tous les personnages dans lesquels je me suis fait tuer. Fire Emblem: Awakening playthrough. J’ai joué avec permadeath, car je croyais aux conséquences en 2017 et j’y crois maintenant. Je crois aussi, apparemment, qu’il est important de garder trace de ce que je suis un abruti stratégique.

Je revenais à mon ancien sauvetage deux ans plus tard pour me rappeler que, sur 14 missions de scénario et quelques missions secondaires, j’avais laissé mourir 9 des 27 personnages que j’avais recrutés. C’est un tiers de mon armée! Qui dans leur bon esprit se battrait pour moi?

A ce rythme, Frédéric devrait déposer mon angoissé. Bon sang, Donnel, qui est toujours en vie dans mon jeu, ferait probablement mieux. Je suis un punk téméraire, ne méritant pas le fardeau du leadership. Donnez-le au garçon avec un pot pour un chapeau.

Cela a conduit à une crise de conscience au milieu de mon week-end: est-ce que je continue à plonger de manière imprudente, les conséquences étant maudites, à vivre avec les conséquences, comme mon collègue Jason Schreier l’a fait avant moi? Ou est-ce que je m’engage à casser ce jeu lentement, en gardant tous les personnages restants en vie et en redémarrant si j’échoue, pour que je puisse devenir le cerveau que je sais que je peux être au moment voulu? Trois maisons les libérations?

Au début, j’ai essayé le dernier. Au lieu d’aller de l’avant, j’ai commencé le chapitre 15 avec l’idée que ma première tentative serait simplement de connaître la carte, sans espoir de gagner. Cela a bien fonctionné pendant quelques heures. Puis je suis arrivé au chapitre 17 et il est devenu impossible de faire plus de trois tours sans que quelqu’un meure.

Une partie de ce n’était pas de ma faute. Fire Emblem: Awakening est assez juste en ce qui concerne les jeux de stratégie – il y a de la place pour des surprises, mais vous savez généralement comment se déroulera une bataille avant de commencer.

Malheureusement, je continuais à être surpris, alors qu’un Arcmage ennemi frappait de façon critique l’une de mes unités les plus puissantes, le tuant d’un coup incroyablement puissant. Trois tentatives séparées.

D’autres fois, je ne lisais pas la salle, oubliant que les archers pouvaient tirer par-dessus des murs et confondre le «triangle d’armes» avec des ciseaux de papier-pierre qui détermine quelles unités ont l’avantage dans un combat.

J’aime faire de grandes pièces dramatiques et dramatiques, et ÉveilLe système défini de manière rigide des forces et des faiblesses de caractère encourage une approche plus patiente, semblable à la résolution de casse-tête

Je n’ai rien contre les énigmes, en fait, je les aime. Mais donnez-moi une armée remplie de valkyries sur le pégase et de badasses brandissant une hache et je vais vouloir me plonger dans la merde avec elles, vous me sentez?

Après pas moins de sept tentatives au chapitre 17 au cours desquelles j’ai perdu au moins un soldat à chaque fois, je pense avoir compris à quel point j’aime jouer. Emblème du feu Jeux: J’aime être un punk téméraire.

Je suis le Dominic Toretto du Emblème du feu univers, vivant ma vie un quart de mille à la fois, rapide et furieux jusqu’au jour de ma mort. Ou, plus vraisemblablement, jusqu’à ce que toute mon armée meure autour de moi, car je suis un monstre qui n’a pas assimilé la moindre leçon que ces jeux ont essayé de transmettre sur les horreurs de la guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *