Disney va vendre FoxNext, un studio de jeu mobile acquis lors de la vente de la 20th Century Fox


Bien qu’elle ait été acquise avec l’achat de 20th Century Fox plus tôt cette année, la société Walt Disney a décidé de ne pas conserver l’activité de jeux sur mobile de FoxNext, selon le magazine Bloomberg.

Que ce passe-t-il:

  • Lorsque la Walt Disney Company a acquis 20th Plus tôt cette année, Century Fox a également acquis FoxNext, une entreprise de jeux vidéo, faisant partie des actifs de la société.
  • Fondé il y a deux ans, FoxNext crée des jeux mobiles gratuits autour des établissements de divertissement, tels que le jeu à succès Marvel Strike Force. Les ont aussi des jeux prévus basés sur Avatar et Extraterrestres.
  • Les titres gratuits à gagner rapportent de l’argent en proposant aux joueurs d’acheter des éléments du jeu. Ils font partie des secteurs à la croissance la plus rapide de l’industrie du jeu vidéo. Marvel Strike Force a réalisé plus de 150 millions de dollars au cours de sa première année.
  • Zynga Inc. et Jam City Inc (qui annoncé plus tôt un jeu basé sur Frozen) sont deux autres sociétés qui ont acquis des licences de divertissement et des studios de design.
  • Selon Bloomberg, les cadres supérieurs de Disney avaient envisagé de garder la société avec son PDG, Bob Iger, en déclarant qu’il ne souhaitait plus être un fabricant de jeux vidéo. La société Walt Disney n’a fait aucun commentaire pour le moment.
  • En 2016, Disney a fermé la célèbre gamme de jeux et jouets Disney Infinity, ainsi que le jeu en ligne Club Penguin. Depuis lors, Disney a principalement octroyé des licences de ses personnages et de ses marques à des studios de jeux et à des développeurs, à l’instar du jeu basé sur Star Wars, publié par Electronic Arts en novembre.
  • Un article de Draftkings, Inc., un site de paris sportifs en ligne très prisé, a également été acquis dans le contrat avec Iger, qui a déclaré qu’il ne souhaitait pas non plus être dans le secteur des jeux d’argent, selon Bloomberg.

Ce qu’ils disent:

  • Bob Iger, PDG de la Walt Disney Company: "Nous venons de décider que le meilleur endroit pour nous dans cet espace est la licence et non la publication."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *