Bowser de Nintendo Of America sur E3 2019, Réglementation de la boîte de butin et collaboration avec Microsoft



<div _ngcontent-c14 = "" innerhtml = "

Doug Bowser, alors vice-président des ventes de Nintendo of America Inc., représente un portrait lors du lancement de la console de jeu Switch de la société à New York, aux États-Unis, le vendredi 3 mars 2017. Photographe: Kholood Eid / Bloomberg © 2017 Bloomberg Finance LP

© 2017 Bloomberg Finance LP

Le premier E3 de Doug Bowser depuis son arrivée au poste de président de Nintendo of America, Reggie Fils-Aimé, a commencé par une plaisanterie attendue: le méchant archer de longue date de Bowser, Bowser (aucun lien de parenté), l’a brièvement remplacé lors de la diffusion en direct de la société mardi, Nintendo Direct.

«C’est absolument un honneur», a déclaré Bowser en reprenant le flambeau de Fils-Aimé.

C’est aussi une bonne année pour son nouveau rôle. Nintendo a présenté sa programmation 2019 empilée, des faits marquants et des titres très attendus tout au long de son exercice, qui se terminera le 31 mars. Il a même lancé quelques surprises – souvent rares récemment à la conférence annuelle des jeux – de Banjo-Kazooie apparaissant à Super Smash Bros. Ultimate un teaser pour une suite au titre de lancement du jeu Switch, La légende de Zelda: le souffle de la nature. La société l’a fait au cours d’une année de transition pour le secteur des consoles; Sony a présenté peu de détails sur le projet Scarlett de l’année prochaine et Google se prépare à entrer dans la mêlée à travers les jeux sur le cloud.

Nintendo prévoit d’exporter 18 millions d’unités Switch au cours de cet exercice. À moins d’annoncer un nouveau modèle de console dans les prochains mois, elle devra le faire en utilisant des logiciels. Qui comprend Super Mario Maker 2 et Fire Emblem: Trois maisons en été, Luigi’s Mansion 3, La légende de Zelda: Link’s Awakening et Pokémon: Épée et Bouclier plus tard dans l’année et Passage d’animaux: nouveaux horizons au printemps suivant.

«Nous savons tous que cette industrie est de nature quelque peu cyclique», a déclaré Bowser. «Et pour nous cependant, nous sommes à un endroit très différent du cycle. Et nous venons tout juste d’entrer, nous entrions dans notre troisième année. Au cours de notre deuxième année, nous avons vendu 34 millions d’unités Nintendo Switch et une quantité incroyable de logiciels. Nous sommes donc très heureux de l’année qui s’annonce devant nous. Nous voyons la demande. "

Nintendo se sent certes dans sa propre bulle à l’E3, mais il y a encore des développements dans l’industrie qui affectent la Maison de Mario. L’administration Trump peut imposer des frais d’importation supplémentaires sur les produits chinois, notamment un droit de 25% sur les consoles de jeux importées du pays où Nintendo fabrique les consoles Switch. Nintendo surveille les implications possibles, a déclaré Bowser. Après avoir parlé à Forbes, la le journal Wall Street signalé Nintendo a commencé à déplacer certaines industries manufacturières en Asie du Sud-Est en raison de la menace tarifaire.

Autre sujet d’actualité: la réglementation sur le coffre à butin et la monétisation pay-to-win. Au début de cette année, Nintendo a sorti deux de ses jeux mobiles de Belgique –Héros de l’emblème du feu et Traversée des animaux: camp de poche– conformément aux nouvelles lois anti-jeu du pays qui interdisent les boîtes de butin permettant aux joueurs de payer pour avoir une chance de débloquer une récompense. Le gouvernement américain réfléchit à une législation similaire. Nintendo prévoit de sortir deux nouveaux jeux mobiles cette année, dont Tour de Mario Kart, qui présente des mécanismes de monétisation qui pourraient être couverts par une telle législation.

«Eh bien, je prendrais un peu de recul et dirais d’abord que les mécanismes de paiement font partie du jeu depuis longtemps», a déclaré Bowser. «Ils ont la capacité de proposer des moyens amusants, différents et optionnels de jouer à des jeux et de les apprécier. Pour nous, chez Nintendo, nous examinons les jeux et les mécanismes de jeu différemment. Nous avons une grande variété d’options et nous les déterminons vraiment en fonction du type de jeux que nous construisons et de la plate-forme sur laquelle nous bâtissons. Le plus important pour nous est que le jeu soit toujours amusant et engageant, ce qui est essentiel. Nous continuerons donc d’examiner comment les gens jouent à des jeux. Si nous avons besoin, du point de vue de la mobilité, de nous adapter, nous le pouvons. L’importance sous-jacente est qu’ils sont amusants et attrayants. "

Une autre discussion a trait à la syndicalisation alors que les employés du secteur cherchent à réduire les difficultés de développement et à éliminer les pratiques d’emploi controversées telles que l’arbitrage privé obligatoire. Bien que Nintendo of America ne supervise pas principalement le développement des jeux, Bowser a souligné l’importance de l’équilibre travail-vie.

«Nous encourageons nos employés à être des membres actifs de la communauté et c’est une partie importante de toute entreprise, très honnêtement», a déclaré Bowser. "Et nous sommes très favorables aux personnes qui ont cette séparation."

Si l’on se concentre sur l’E3 de Nintendo, un développement positif est en cours. La collaboration avec les éditeurs et les développeurs est une tendance à la hausse pour Nintendo, un domaine dans lequel la société a eu du mal par le passé. Le sorceleur 3 arrive enfin sur le commutateur alors que la prochaine Doom Eternal arrivera sur la console le même jour que la Xbox One et la PlayStation 4. Un partenariat avec le studio indépendant basé à Vancouver Brace Yourself Games produira une retombée à la Zelda Crypte du NecroDancer. Et Banjo-and-Kazooie, propriété de Microsoft, reviendra sur les consoles Nintendo via Super Smash Bros. Ultimate. Pour de telles collaborations, comme la version Switch de Cuivre l’utilisation des fonctionnalités Xbox Live – c’est au cas par cas pour Nintendo.

«Les relations entre nous et les autres éditeurs, nous sommes toujours ouverts à celles-ci et vous en avez vu un nombre depuis le lancement de Nintendo Switch et nous allons continuer à examiner chacune d’elles, là où cela a du sens pour les deux sociétés, Dit Bowser. «Mais au final, si vous regardez la programmation que vous avez vue à Direct et ce que nous aurons à la disposition du salon, nous voyons plusieurs éditeurs différents venir sur Nintendo Switch avec leur contenu. “

">

Doug Bowser, alors vice-président des ventes de Nintendo of America Inc., représente un portrait lors du lancement de la console de jeu Switch de la société à New York, aux États-Unis, le vendredi 3 mars 2017. Photographe: Kholood Eid / Bloomberg © 2017 Bloomberg Finance LP

© 2017 Bloomberg Finance LP

Le premier E3 de Doug Bowser depuis son arrivée au poste de président de Nintendo of America, Reggie Fils-Aimé, a commencé par une plaisanterie attendue: le méchant archer de longue date de Bowser, Bowser (aucun lien de parenté), l’a brièvement remplacé lors de la diffusion en direct de la société mardi, Nintendo Direct.

«C’est absolument un honneur», a déclaré Bowser en reprenant le flambeau de Fils-Aimé.

C’est aussi une bonne année pour son nouveau rôle. Nintendo a présenté sa programmation 2019 empilée, des faits marquants et des titres très attendus tout au long de son exercice, qui se terminera le 31 mars. Il a même lancé quelques surprises – souvent rares récemment à la conférence annuelle des jeux – de Banjo-Kazooie apparaissant à Super Smash Bros. Ultimate un teaser pour une suite au titre de lancement du jeu Switch, La légende de Zelda: le souffle de la nature. La société l’a fait au cours d’une année de transition pour le secteur des consoles; Sony a présenté peu de détails sur le projet Scarlett de l’année prochaine et Google se prépare à entrer dans la mêlée à travers les jeux sur le cloud.

Nintendo prévoit d’exporter 18 millions d’unités Switch au cours de cet exercice. À moins d’annoncer un nouveau modèle de console dans les prochains mois, elle devra le faire en utilisant des logiciels. Qui comprend Super Mario Maker 2 et Fire Emblem: Trois maisons en été, Luigi’s Mansion 3, La légende de Zelda: Link’s Awakening et Pokémon: Épée et Bouclier plus tard dans l’année et Passage d’animaux: nouveaux horizons au printemps suivant.

«Nous savons tous que cette industrie est de nature quelque peu cyclique», a déclaré Bowser. «Et pour nous cependant, nous sommes à un endroit très différent du cycle. Et nous venons tout juste d’entrer, nous entrions dans notre troisième année. Au cours de notre deuxième année, nous avons vendu 34 millions d’unités Nintendo Switch et une quantité incroyable de logiciels. Nous sommes donc très heureux de l’année qui s’annonce devant nous. Nous voyons la demande. "

Nintendo se sent certes dans sa propre bulle à l’E3, mais il y a encore des développements dans l’industrie qui affectent la Maison de Mario. L’administration Trump peut imposer des frais d’importation supplémentaires sur les produits chinois, notamment un droit de 25% sur les consoles de jeux importées du pays où Nintendo fabrique les consoles Switch. Nintendo surveille les implications possibles, a déclaré Bowser. Après avoir parlé à Forbes, la le journal Wall Street a signalé que Nintendo avait commencé à déplacer certaines industries de fabrication en Asie du Sud-Est en raison de la menace tarifaire.

Autre sujet d’actualité: la réglementation sur le coffre à butin et la monétisation pay-to-win. Au début de cette année, Nintendo a sorti deux de ses jeux mobiles de Belgique –Héros de l’emblème du feu et Traversée des animaux: camp de poche– conformément aux nouvelles lois anti-jeu du pays qui interdisent les boîtes de butin permettant aux joueurs de payer pour avoir une chance de débloquer une récompense. Le gouvernement américain réfléchit à une législation similaire. Nintendo prévoit de sortir deux nouveaux jeux mobiles cette année, dont Tour de Mario Kart, qui présente des mécanismes de monétisation qui pourraient être couverts par une telle législation.

«Eh bien, je prendrais un peu de recul et dirais d’abord que les mécanismes de paiement font partie du jeu depuis longtemps», a déclaré Bowser. «Ils ont la capacité de proposer des moyens amusants, différents et optionnels de jouer à des jeux et de les apprécier. Pour nous, chez Nintendo, nous examinons les jeux et les mécanismes de jeu différemment. Nous avons une grande variété d’options et nous les déterminons vraiment en fonction du type de jeux que nous construisons et de la plate-forme sur laquelle nous bâtissons. Le plus important pour nous est que le jeu soit toujours amusant et engageant, ce qui est essentiel. Nous continuerons donc d’examiner comment les gens jouent à des jeux. Si nous avons besoin, du point de vue de la mobilité, de nous adapter, nous le pouvons. L’importance sous-jacente est qu’ils sont amusants et attrayants. "

Une autre discussion a trait à la syndicalisation alors que les employés du secteur cherchent à réduire les difficultés de développement et à éliminer les pratiques d’emploi controversées telles que l’arbitrage privé obligatoire. Bien que Nintendo of America ne supervise pas principalement le développement des jeux, Bowser a souligné l’importance de l’équilibre travail-vie.

«Nous encourageons nos employés à être des membres actifs de la communauté et c’est une partie importante de toute entreprise, très honnêtement», a déclaré Bowser. "Et nous sommes très favorables aux personnes qui ont cette séparation."

Si l’on se concentre sur l’E3 de Nintendo, un développement positif est en cours. La collaboration avec les éditeurs et les développeurs est une tendance à la hausse pour Nintendo, un domaine dans lequel la société a eu du mal par le passé. Le sorceleur 3 arrive enfin sur le commutateur alors que la prochaine Doom Eternal arrivera sur la console le même jour que la Xbox One et la PlayStation 4. Un partenariat avec le studio indépendant basé à Vancouver Brace Yourself Games produira une retombée à la Zelda Crypte du NecroDancer. Et Banjo-and-Kazooie, propriété de Microsoft, reviendra sur les consoles Nintendo via Super Smash Bros. Ultimate. Pour de telles collaborations, comme la version Switch de Cuivre l’utilisation des fonctionnalités Xbox Live – c’est au cas par cas pour Nintendo.

«Les relations entre nous et les autres éditeurs, nous sommes toujours ouverts à celles-ci et vous en avez vu un nombre depuis le lancement de Nintendo Switch et nous allons continuer à examiner chacune d’elles, là où cela a du sens pour les deux sociétés, Dit Bowser. «Mais au final, si vous regardez la programmation que vous avez vue à Direct et ce que nous aurons à la disposition du salon, nous voyons plusieurs éditeurs différents venir sur Nintendo Switch avec leur contenu. “